Le castelet électronique, un espace technologique au service de la marionnette

Autores

  • Patrice Freytag Université Laval (Quebec)

DOI:

https://doi.org/10.5965/2595034702162016104

Resumo

Cet article retrace une recherche multidisciplinaire Le Castelet Électronique, associant des artistes marionnettistes du LANTISS et des chercheurs en robotique, optique et informatique de l’Université Laval visant la création d’un prototype de castelet robotisé, maquette physique instrumentée permettant la conception virtuelle et télécollaborative en temps réel de l’ensemble des composantes évolutives d’un spectacle
scénique. En prolongement de cette recherche, un spectacle original de marionnettes a été créé dont la thématique était Le voyage de Tchékhov vers Sakhaline. Notre défi était de rendre possible la rencontre de deux univers supposément en opposition, l’un technologique et l’autre artistique et poétique, chaque discipline questionnant l’autre et la confrontant à ses propres exigences. Aventure technique autant qu’humaine, le processus de recherche création s’est étendu sur plusieurs années, associant des chercheurs chevronnés à des étudiants en voie de professionnalisation.

Mots-clés: Marionnettologie, nouvelles technologies, castelet, théâtre de marionnettes, écriture scénique, Tchékhov.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Biografia do Autor

Patrice Freytag, Université Laval (Quebec)

Doutor em Teatro (2004) pela Universidade Laval, Canadá. Marionetista, membro fundador do l’Atelier de l’Arcouest –Dieppe (1974–1996). Professor de Teatro de Animação
no Curso de Teatro da Universidade Laval. Pesquisa a formação do atormanipulador assim como dramaturgias do teatro de animação. Integra o projeto Le Castelet électronique, Laboratório de novas tecnologias de
imagem, som e palco (LANTISS) da Universidade de Laval.
 

Downloads

Publicado

2018-02-26

Como Citar

FREYTAG, P. Le castelet électronique, un espace technologique au service de la marionnette. Móin-Móin - Revista de Estudos sobre Teatro de Formas Animadas, Florianópolis, v. 2, n. 16, p. 104-120, 2018. DOI: 10.5965/2595034702162016104. Disponível em: https://revistas.udesc.br/index.php/moin/article/view/1059652595034702162016104. Acesso em: 25 set. 2022.