Entre mémoire et histoire, filiation saccagée, trauma, récit de vie et passion des archives DOI: 10.5965/2175180305092013218

Yoram Mouchenik

Resumo


Mon intervention relate des aspects d’une recherche ou plutôt d'un compagnonnage avec un groupe particulier, d'anciens enfants juifs cachés en France pendant l’occupation qui ont survécu au génocide et que je rencontre 60 ans après. Mon propos va s’appuyer sur ma participation aux activités de l’Association pour la mémoire du convoi Y qu'ils ont crée et dont je vais suivre les différentes activités puis réaliser des entretiens auprès de 16 participants. Pendant plus de quatre années, je vais suivre le groupe : les réunions, les assemblées générales, les voyages de commémoration en province, à Paris et en Pologne, les expositions et différents développements de l’association Pour la mémoire du Convoi Y créée par le groupes. Le groupe ne s'est pas constitué au nom de leur expérience douloureuse er singulière d'enfants juifs cachés en France pendant l'Occupation, mais au nom de la mémoire, de leurs parents déportés en juillet 1942 et le plus souvent assassinés à Auschwitz. Je me suis demandé ce qui se jouait dans le dynamisme de ces démarches contemporaines sur des traumas et des disparitions de plus d’un demi-siècle, avec le sentiment que se remettait en route une possibilité créative d’élaboration des deuils et des perte comme autorisé ou légitimé par le projet de recherche, de transmission et une passion des archives.

Texto completo:

PDF


Contato:
Universidade do Estado de Santa Catarina - UDESC
Centro de Ciências Humanas e da Educação - FAED
Programa de Pós-Graduação em História - PPGH
Av. Madre Benvenuta, 2007 - Itacorubi - Florianópolis - SC
CEP: 88.035-001            Telefone: (48) 3664-8585
tempoeargumento@gmail.com